Cérémonies commémoratives

2024

Labellisation nationale au titre du 80ème anniversaire de la Libération du projet de la municipalité de Saint-Floret. Monsieur le Préfet a remercié la Municipalité de Saint-Floret pour son engagement pour la transmission de la mémoire et a labellisé notre commémoration du 30 juin 2024.

La Municipalité de Saint-Floret est lauréat d’un prix organisé par l’ANMONM 63 (Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite).
L’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite. Section du Puy-de-Dôme (63) a remis des prix suite à l’assemblée générale de la section du Puy-de-Dôme, samedi 4 mai à Enval.
35 candidats ont obtenu des prix départementaux ANMONM 63 jeunesse et initiative mémorielle (25 prix collectifs et 10 prix individuels) Les Sapeurs-Pompiers volontaires ont obtenu différents prix que j’ai eu l’honneur de leur remettre en tant qu'”ancienne Vice-Présidente du SDIS63 et la Mairie Saint-Floret a obtenu le prix de la Mémoire et de l’initiative mémorielle suite à un dossier envoyé par la Municipalité.

 

A l’occasion du 80ème anniversaire de la Commémoration Du Bombardement de Saint-Floret le 30 juin 44
Le Maire, Maguy Lagarde, Les Adjoints, Patrick Foury, Jérôme Courchinoux et les Conseiller(e)s municipaux  de Saint-Floret  vous invitent à la cérémonie organisée à la mémoire des Victimes du Bombardement du Village de Saint-Floret
           Dimanche 30 juin 2024 à 18 heures
           Place du « 30 juin 44 » à Saint-Floret
Pour ne pas oublier les victimes du bombardement des plaques avec leurs noms ont été posées dans l’Ancien bourg
Une exposition de documents sera présentée dans les salles municipales
Le dépôt de gerbes sera suivi d’un vin d’honneur à la Salle des fêtes
Merci de confirmer votre présence 04 73 71 10 39 ou par mel saintfloret@orange.fr

Mardi 19 mars 2024 à 11 heures – La journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc s’est déroulée avec la FNACA  sur la nouvelle Place du 19 Mars à Saint-Floret. Cette date fut accueilli avec soulagement par une grande majorité de nos compatriotes. Cette date ne saurait pourtant traduire le retour de la paix et le cessez-le-feu n’a pas signifié la fin des violences. Comme toutes les guerres, elle portait en elle-même les germes de l’injustice, de l’arbitraire, de l’absurde. Après cette cérémonie un pot de l’amitié a été offert par la Mairie aux membres de la FNACA.

2023
Commémoration de la guerre 1914-1918 – Le jour de la Toussaint
Après la célébration religieuse de la Toussaint, les habitants ont commémoré le 11 novembre, 105 ans plus tard, la fin d’un conflit qui fût alors, ne l’oublions jamais, au début du 20ème siècle, le plus terrible et le plus meurtrier de l’Histoire du Monde. C’est à nous, en effet, qu’il appartient maintenant d’entretenir le souvenir de toutes les victimes et de leurs familles.
Soyons dignes des sacrifices consentis par nos combattants de la grande guerre de 1914-1918 et de leur dévouement sans faille.

Commémoration du Bombardement de Saint-Floret, vendredi 30 juin 2023 à 18 heures.
La commune de Saint-Floret, comme beaucoup de communes françaises, a été profondément affectée et marquée par ce conflit et l’occupation allemande pour la 2ème guerre mondiale.
Réunis dans la préservation de cette mémoire, Saint-Floret a rendu hommage aux morts du Bombardement de Saint-Floret qui a eu lieu le 30 juin 1944.
Commémorer, c’est une démarche de respect, de reconnaissance éternelle, à toutes celles et ceux qui ont défendu les valeurs de la France.

Il est particulièrement important de se rappeler de ces événements pour ne pas réitérer les erreurs du passé et se rappeler qu’au bout de la haine, il n’y a que la désolation et la mort. Mais il est aussi important de se souvenir de ces événements, pour rendre hommage à tous ceux qui ont résisté. Grâce à eux, aujourd’hui, nous vivons libres.

Mardi 13 juillet à Orcines
Cérémonie d’hommage aux 24 fusillés du 13 juillet 1944 dans la carrière d’Orcines.  « Commémorer c’est repousser les assauts de l’oubli et de l’indifférence, c’est empêcher que la flamme de la Résistance ne s’éteigne. »


Pourquoi Saint-Floret a t-il été bombardé ? – Le 29 juin 1944, en fin d’après-midi, une voiture allemande passait au bourg de Saint-Floret.
L’officier nazi qui était dans cette voiture a été blessé par des tirs venus du Village.
Quoiqu’il en soit, le lendemain, 30 juin 1944, la population de Saint-Floret allait vivre une journée d’épouvante.
La tragédie débuta à 5 heures 30, par un bombardement aérien qui détruisit plus de 60 % des habitations. Cinq avions avaient largué plus de 50 bombes et mitraillé en même temps pour instaurer dès le début de cette opération punitive, une atmosphère de terreur.
Dans la première demi-heure, on comptait déjà 9 morts.
Après le bombardement, le village fut investi. Le pillage s’organisa, tandis que les femmes, les enfants et les vieillards étaient rassemblés à l’entrée de Saint-Floret où ils restèrent, les mains en l’air pendant plus de deux heures.
Ils prirent des otages qui furent emmenés à la prison du 92ème Régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand.
Parmi ces otages, certains furent fusillés à Orcines, et d’autres emmenés en déportation. Malheureusement ceux qui avaient été déportés en Allemagne, ne sont pas tous revenus.
Les allemands s’en allaient vers midi, laissant derrière eux un village en ruines.

monument-aux-morts
Cette cérémonie rend hommage à toutes les victimes et rappelle à tous, et notamment aux jeunes générations, que c’est sur leur sacrifice que s’est construite cette paix qui semble aujourd’hui naturelle à tous les français, mais combien fragile dans le monde.

commemoration-du-30-juin-44

Témoignage d’une habitante de Saint-Floret, suite au Bombardement du 30 juin 1944. Ce document a été retranscrit tel qu’il avait été envoyé par sa soeur,
Gilberte Médard à Monsieur André Serre.

Lettre envoyée suite au bombardement par  Mme Medard à son frère André Serre

Un autre témoignage a été remis à Maguy Lagarde par son cousin, Yves Longeon, concernant un courrier envoyé par sa maman et celle de Joël Meunier, Huguette Papon(Meunier) à sa tante qui était la mère d’Yves Longeon
lettre-dhuguette-papon

Un autre témoignage a été envoyé au Maire, Maguy Lagarde par Suzanne Tournemire . Il s’agit d’un chant, “La Floretaine”, interprété sur le Pont de la Pède, sur l’air de la Marseillaise. Ce chant a été écrit par un Abbé, l’abbé Bertrand le 20 août 1945, suite au Bombardement de Saint-Floret

Citation et Extrait du journal de l’époque suite au Bombardement de Saint-Floret
Citation