La Chaîne des Puys et la Faille de Limagne inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Appuyée par l’État, cette inscription est l’aboutissement d’une longue démarche de 11 années initiée par le Président du Département du Puy-de-Dôme, Jean-Yves GOUTTEBEL.

Ce paysage unique, qui représente le premier bien naturel français inscrit dans l’Hexagone et un des rares biens tectoniques du Patrimoine mondial, rejoint une liste prestigieuse qui comprend notamment le Grand Canyon, le delta de l’Okavango, le Kilimandjaro ou la Grande Barrière de corail.

Ce Haut lieu tectonique a été reconnu par l’UNESCO comme un site géologique exceptionnel. L’alignement volcanique de la Chaîne des Puys et la grande faille de Limagne sont les témoins d’un phénomène colossal qui façonne le visage de la Terre : la rupture des continents. Tel un théâtre naturel, le site donne à voir comment la croûte terrestre s’est fracturée, effondrée, laissant remonter les magmas et soulevant massivement la surface. Cette histoire géologique transparait magnifiquement dans les paysages et accompagne l’imaginaire du visiteur lorsqu’il contemple ces volcans verdoyants et ce qui aurait pu être un nouvel océan.

Véritable projet de territoire, la candidature a mobilisé les collectivités locales, les entreprises, les associations et les habitants autour de la reconnaissance et de la préservation de ce patrimoine naturel exceptionnel. Le dossier a été élaboré par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme à travers un partenariat étroit avec les universitaires locaux pour le volet scientifique et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne pour la gestion.

Cette reconnaissance internationale s’inscrit dans plus de 40 ans d’actions de protection et de gestion du site. C’est une magnifique réussite pour la collectivité et le département.
Cette inscription n’est pas une fin en soi, bien au contraire. Il s’agit, désormais, de veiller à préserver et valoriser ce site exceptionnel.

Vue-aerienne-depuis-une-montgolfiereD-800x534

Article paru dans Le Monde Planète du 02.07.2018 à 18h51 • Mis à jour le 03.07.2018 à 06h34 |Par Nina Jackowski
La chaîne des Puys, en Auvergne, classée par l’Unesco au patrimoine mondial
Après avoir essuyé deux refus, le chapelet de volcans devient le premier site naturel de France métropolitaine à recevoir cette prestigieuse distinction.
L’Unesco a inscrit l’emblématique chaîne des Puys et la faille de Limagne au patrimoine mondial ce lundi 2 juillet. Incontournable en Auvergne, la chaîne aligne 80 volcans endormis depuis plus de huit mille ans, bien que les vulcanologues n’excluent pas leur réveil. Parmi eux, figure le puy de Dôme, point culminant à 1 465 mètres, qui a donné son nom au département. Son ascension à bord du train à crémaillère, le panoramique des Dômes, a bâti sa réputation.

La chaîne des Puys, en Auvergne, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, le 2 juillet.

Pourtant, le comité de l’Unesco avait rejeté la candidature auvergnate en 2014 et 2016, à la suite de rapports négatifs de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L’ONG estimait que ses caractéristiques n’étaient « pas uniques » et semblaient « égalées », voire « mieux représentées, dans d’autres sites du monde ». Dans son collimateur également, les marques de présence humaine sur le site, des temples de l’Antiquité à l’antenne de télécommunication au sommet du puy de Dôme aujourd’hui.

« On a démontré que sans cette présence humaine qui a entretenu le site, notamment par le pastoralisme, ces formes volcaniques uniques ne seraient plus visibles aujourd’hui », se défend à l’Agence France-Presse le président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, à l’origine de la candidature.

La chaîne des Puys est le premier bien naturel de la France continentale classé au patrimoine mondial, les autres sites naturels inscrits se trouvant en Corse et outre-mer (Réunion, Nouvelle-Calédonie). Le mont Perdu, à la frontière franco-espagnole, figure également au classement, comme bien « mixte » français, à la fois naturel et culturel.